EN LIBRAIRIE

« Le professeur est l’objet d’une injonction paradoxale. D’un côté, on lui demande de maîtriser l’art de la parole, d’en déployer avec force les effets devant son public ; on lui demande même d’éveiller chez l’élève une passion comparable. De l’autre, on exige de lui qu’il contribue au bon fonctionnement d’une institution par nature très hiérarchisée puisque tentaculaire et, qui plus est, hantée par le principe d’autorité. »

Aymeric Patricot, Valeurs Actuelles
 

« C'est un objet rare et hybride, à la fois récit personnel d'une vocation tardive et réflexion générale sur le métier d'enseignant. »

                                                       Émilie Trevert, Le Point

 

« C’est comme si l’écriture se révélait parfois ethnologue à elle toute seule par les trouvailles stylistiques de l’auteur. »

Mathieu Lindon, Libération

 

« Un petit bijou de topographie de l'exotisme. »

Sean James Rose, Livres Hebdo

 

« Un livre magnifique, qui fait rire, émeut, donne à réfléchir. »

L'Espresso

 

« Des histoires incroyables, qui en disent long sur le thème universel, et très actuel, de la rencontre avec l'autre. »

                                                       La Repubblica

« Dans un essai vivifiant, l'écrivain s'interroge sur la place du roman à l'ère de l'image. Une essentielle fragilité, décrite avec style et esprit. »

Eugénie Bastié, Le Figaro Magazine

 

« Le premier essai du jeune et prodigieux romancier Clément Bénech. »

Anastasia Colosimo, France Culture

 

« Le jeune romancier Clément Bénech passe à l'essai chez Plein Jour avec Une essentielle fragilité (18 janvier). Sous-titré Le roman à l'ère de l'image, ce texte interroge la place de la photographie dans les oeuvres littéraires. »

                                                   « On en parle », Livres Hebdo

Narrative nonfiction, enquêtes, essais, débats. La littérature du réel sous toutes ses formes.

Liens amis

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Éditions Plein Jour