EN LIBRAIRIE

« Fidèle à sa méthode, Gitta Sereny a voulu comprendre plutôt que juger. Un modèle du genre. »

Jérôme Dupuis, L'Express

 

« Gitta Sereny fut une immense journaliste, écrivaine, historienne. »

Dominique Simonnot, Le Canard enchaîné

 

« La force de Gitta Sereny, une fois de plus, est d’articuler l’empathie humaine et la rigueur. Toujours soucieuse des faits, dans leur crudité la plus nue, il n’y a chez elle ni victimisation simpliste ni jugement surplombant. »

                                                       Catherine Portevin, Philosophie Magazine

 

« Pourquoi un acte aussi atroce ? Gitta Sereny, l'une des plus grandes journalistes d'investigation, a assisté à toutes les audiences du procès. Elle s'est entretenue avec les familles des meurtriers, leurs instituteurs, les travailleurs sociaux et les policiers chargés de l'enquête pour essayer de comprendre. »

Macha Séry, Le Monde des livres

 

« Ce qui fascine, c’est la force d’investigation de Gitta Sereny, cette volonté d’aller au bout, de se saisir du moindre détail. Ses livres sont toujours des plongées saisissantes dans les tréfonds de l'âme humaine. Un journalisme qui s'élève à la hauteur de la littérature. »

Laurent Lemire, Livres Hebdo

 

« Gitta Sereny est un modèle d'enquêtrice par sa rigueur et sa ténacité. Dans La Balade des enfants meurtriers, on retrouve son interrogation sur les racines du mal. »

Marie-Laure Delorme, Le Journal du dimanche

« À travers une série de portraits d’une remarquable justesse, Lardreau saisit ce qu’on appelle (à raison ou à tort) la « classe moyenne » – celle-là même dont on dit que le « déclassement » l’a entraînée vers le FN. Il en résulte un ouvrage digne, prouvant qu’on peut mettre en avant la carte et le territoire sans pour autant oublier l’humain. »

Baptiste Liger, Lire

 

« Comment raconter l'histoire de ceux qui n'en ont pas ? C'est le pari de l'écrivain Fabrice Lardreau dans ce reportage littéraire aussi sensible qu'éclairant. »

                                                       Sophie Pujas, Le Point

 

« Un livre délicat et inclassable, qui ausculte les petits bonheurs, les nostalgies et les peurs de ce terroir. À quelques semaines de la présidentielle, il dresse un portrait subtil et précieux d'une certaine France invisible que l'on finirait presque par oublier. »

Jérôme Dupuis, L'Express

 

« Un essai passionnant d'un auteur curieux qui permet, loin des phantasmes et des certitudes des politiciens, d'appréhender le coeur de la France et des Français. A travers le portrait de ce village et, en creux, de cet auteur, c'est toute une vie qui se dévoile. »

Pierre Krause, Babelio

 

Retrouvez Fabrice Lardreau sur Sud Radio - ici (27'50'') et - et dans La Repubblica.

« Un moment de grande fureur comique.

Pour notre plaisir, ça cafouille, ça chatouille et ça bafouille. »

Frédéric Pagès, Le Canard enchaîné

 

« Le pouvoir de fascination de ce Méliès de la télévision reste intact, deux mois après sa disparition. On le retrouve dans ce joli volume d'entretiens. »

Antoine de Baecque, Le Monde des livres

 

« Averty, ce génial inventeur, nous manque, et ce n'est pas Cyril Hanouna qui va nous consoler. Heureusement, il y a les archives, et maintenant un livre, qu'il faut absolument se procurer. »

                                                       Sébastien Le Fol, Les Matins, France Culture

 

« Puisqu'un homme averti en vaut deux, j'aimerais provoquer une vague de dédoublements dans tout le pays en vous avertissant de l'existence en version papier de l'un des derniers grands entretiens accordés par Jean-Christophe Averty. »

Richard Gaitet, Nova Book Box, Radio Nova

 

Retrouvez Noël Herpe sur France Inter (à partir de 55 min. 15 s.)

« Le destin de ce couple peu commun méritait bien un livre comme celui de Sylvain Pattieu. C'est un récit très actuel, plein d'empathie, d'intelligence et de détails terribles qui ne s'inventent pas. Un petit chef-d'œuvre de narrative nonfiction»

Grégoire Leménager, L'Obs

 

« La manière la plus intelligente de dépenser 13 euros ! Ni roman ni enquête, ou un peu des deux, peu importe au fond, ce qui compte c'est l'intensité de ce texte, son engagement et sa force. À travers les portraits de Jean et Melvin McNair, Afro-Américains devenus pirates de l'air par désespoir, c'est à une profonde réflexion sur l’oppression et l'intolérance que nous invite Sylvain Pattieu. On en ressort bouleversé, et grandi. »

Mathilde Guiraud, librairie Delamain, Paris

 

« On avait oublié l'histoire incroyable de Jean et Melvin McNair, auxquels Sylvain Pattieu rend hommage dans un livre passionnant. »

Mohamed Kaci, TV5 Monde

 

« Un poignant hommage à deux figures tragiques de l'histoire, rejetées à jamais par le pays qu'elles voulaient changer. »

Sophie Joubert, L'Humanité

 

« Un texte fulgurant et une lecture salutaire. »

Valérie Caffier, librairie Le Divan, Paris

 

« Une formidable pirouette narrative, une extraordinaire aventure humaine, sociale et politique. »

Matteo Cavanna, librairie Gallimard, Paris

 

« De l’Amérique ségrégationniste, au mouvement pour les droits civiques, jusqu’en Normandie, l’auteur nous emmène sur les traces de ces corsaires des temps modernes. Une réflexion, plus que jamais actuelle, sur l’oppression, l’engagement, l’intolérance. Intense ! Un petit livre qui a tout d’un grand ! »

Librairie Les Mots & les Choses, Boulogne-Billancourt

 

« Un véritable travail d'écriture du réel, un récit ultra-documenté et plein d'empathie qui remet en contexte le geste désespéré d'une poignée de jeunes Noirs voulant fuir le ghetto à la fin des années soixante-dix et leur long chemin vers la rédemption. »

Amaury Gouyette, librairie Brouillon de culture, Caen

 

« "Et si on détournait un avion ? C'est une bonne idée, non ? On prend les enfants avec nous, d'accord ?" C'est à peu près ainsi qu'a commencé l'un des plus invraisemblables détournements d'avion de l'Histoire. Une folle aventure. »

Jérôme Dupuis, L'Express

« On se régale, c'est fantastique. Il faut que tout le monde lise ce livre. »

Matthieu Colombe, librairie Goulard, France Inter

 

« Pour Gaspard Delanoë, écrire semble être une activité aussi dérisoire qu'essentielle - son Autoportrait est un joli exercice d'équilibriste. »

Amaury da Cunha, Le Monde des livres

 

« La presse prend Gaspard Delanoë pour un trublion. Voire. En fait, c'est un squatteur, utilisant la stratégie du coucou, l'oiseau qui pond ses œufs dans le nid des autres. En art, en politique comme en littérature. »

                                                   Arnaud Viviant, Transfuge

 

« Un autoportrait qui se lit avec un immense plaisir et le sourire aux lèvres de la première à la dernière page. »

Cécile Dutheil, En attendant Nadeau

 

« Une délicieuse litanie centrée sur le "je". Souvenirs personnels d'une enfance privée de père, émotions grivoises, préférences culinaires, considérations légères, puis retour au saisissement existentiel : ça part dans tous les sens, et ça fait drôlement du bien. »

François Perrin, Le Vif/L'Express

 

Retrouvez Gaspard Delanoë

dans Le Masque et la Plume (49'51)

sur France Culture

sur Nova

sur YouTube

chez Mollat

à l'Élysée

Narrative nonfiction, enquêtes, essais, débats. La littérature du réel sous toutes ses formes.

Liens amis

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Éditions Plein Jour