LORSQUE NOUS AVONS CRÉÉ les éditions Plein Jour en 2013, nous définissions notre projet par la certitude que, pour aborder les questions de société sous des angles nouveaux et sortir de la cacophonie où nous plongent les médias et les réseaux sociaux, mieux valait s’adresser à des écrivains. Jamais une société n’a été bavarde comme la nôtre ; jamais non plus, paradoxalement, on n’aura eu à ce point le sentiment d’entendre toujours les mêmes choses.

Le livre, ce vieil objet indépassable, reste le meilleur moyen, dès lors qu’un écrivain de talent s’en empare, d’entendre des voix différentes, inattendues, qu’aucun des moyens de communication virtuoses de l’époque ne peut fournir. Parce que, précisément, il ne communique pas mais parle, pense, respire, redonne au présent la profondeur qui lui manque.

Ainsi avons-nous proposé à nos premiers auteurs de se lancer dans des enquêtes, des reportages, d’aller sur le terrain, d’écouter, d’observer, d’inventer une manière inédite de restituer les expériences, les pensées, les émotions qui traversent la société. Nous voulions des livres bruissants, qui parlent aux gens et fassent parler les gens, comme une agora en morceaux, éclairée par le regard singulier de romanciers découvrant que la vie a, elle aussi, une imagination infinie.

La littérature peut prendre toutes les formes, s’occuper de tout, se glisser partout ; elle échappe aux définitions, aux étiquettes, aux catégories commodes où on voudrait la contenir. Même si nous avons pris le parti de ne publier aucun texte de fiction, et de nous aventurer parfois sur le terrain du document journalistique et de l’essai - la curiosité pour la société débouchant sur un désir d’intervention directe dans les débats qui l’occupent -, c’est bien à cette plasticité de la création que nous avons pensé. Plein Jour ne publie pas de roman, mais justement, le roman n’est qu’un des possibles de la littérature, et il y a une place pour tous les autres.

Le but, en somme, n’était pas de collectionner des paroles, mais de multiplier les formes d’écriture qui permettraient de rendre compte de la réalité, de toute la réalité - d’apprendre, comme l’écrivait Péguy, à voir ce que l’on voit. Aider la société à se regarder en face est une des ambitions que peut encore, et peut-être plus que jamais, se donner la littérature.

Deux ans et treize livres plus tard, nous pouvons dire que le défi a été relevé. Les sujets les plus divers ont été abordés, graves ou légers, en prise avec l’actualité la plus brûlante ou intemporels. Chacun de nos auteurs a su faire de sa plongée dans le réel un levier pour échapper aux préjugés, aux apparences, et transformer le récit d’un fait divers, d’une grève dans un salon de beauté ou de la rencontre avec les invisibles de notre société une aventure littéraire et intellectuelle vivifiante.

Une sorte de cartographie des préoccupations, des polémiques, des sentiments, bref de l’agitation française du début des années 2010 a commencé à se dessiner, dont les premiers succès rencontrés, en particulier celui d’Une si jolie petite fille (plus de 10 000 exemplaires vendus), mais aussi ceux des Petits Blancs, d’Enfants perdus ou de Beauté parade, nous confirment qu’elle répond à une attente. Qu’il nous soit alors permis, au seuil d’un catalogue qui témoigne autant de leur bienveillance que de notre travail, de remercier les libraires et les journalistes qui ont rendu ces succès possibles et, en accompagnant nos premiers pas, ont fait de nos débuts une aventure plus belle et plus amusante encore que tout ce que nous avions pu imaginer.

 

Sibylle Grimbert & Florent Georgesco

introduction du catalogue 2013-2015, mai 2015

 

 

Sibylle Grimbert, écrivain, est notamment l’auteur d’Il n’y a pas de secret (Stock, 2004) et de La Conquête du monde (Éditions Léo Scheer, 2012). Son neuvième roman, Avant les singes est paru aux Éditions Anne Carrière en 2016.

 

Florent Georgesco a été éditeur et rédacteur en chef de La Revue littéraire aux Éditions Léo Scheer de 2003 à 2012. Il est également critique littéraire au Monde des livres et sur France Culture.

Le catalogue 2013-2015 est disponible.

 

Vous pouvez le télécharger

gratuitement

sur cette page.

Narrative nonfiction, enquêtes, essais, débats. La littérature du réel sous toutes ses formes.

Liens amis

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Éditions Plein Jour