Sylvain Pattieu

Avant de disparaître

Chronique de PSA-Aulnay

346 pages, 19,50 euros

17 octobre 2013

 

 

REVUE DE PRESSE

 

Vingtième siècle, revue d'histoire, janvier-mars 2014

Enquête ouvrière

 

Trente ans, c’est le bel âge, surtout pour une usine. L’usine Citroën d’Aulnay ouvre en 1973, mais en juillet 2012, le groupe PSA annonce sa fermeture. Alors Sylvain Pattieu va voir, lesté de son seul bagage d’historien, et rencontre des ouvriers, dont Roland qui l’enjoint : « Prends ton stylo, écoute. » On est obligé d’imaginer l’historien griffonnant ces phrases, et reprenant ensuite ces trajectoires proprement inédites, pour en faire un chœur polyphonique. Et, comme à chaque fois qu’il y a enquête, c’est-à-dire démarche empathique et écoute véritable, on découvre des faits inouïs, une réalité sociale et politique insoupçonnable : un système de recrutement puis de répression antisyndicale par exemple. Evidemment, nous connaissons la fin : la lutte ouvrière et la défaite, une fois encore, mais elle est racontée de près, dans une alternance entre une chronique des mobilisations et les points de vue ouvriers, et nous la découvrons autrement. « Encore un livre engagé ? » plaisanteront les esprits forts. Parbleu ! Heureusement que des historiens s'engagent en écrivant, cela nous vaut des livres forts.

 

Marianne, 30 novembre 2013

Les derniers jours de la classe ouvrière

par Laurent Binet

 

La gauche retrouvera-t-elle un jour le sens du peuple ? L'auteur du récit de campagne de François Hollande a lu Avant de disparaître. Chronique de PSA-Aulnay de Sylvain Pattieu.

 

(...) La France (...) ne ressemble pas à ce que nos médias et nos intellectuels prétendent nous montrer. Eteignez BFM, fermez la radio, et lisez Avant de disparaître. Chronique de PSA-Aulnay. Vous verrez qu'on peut sortir de la matrice.

Sylvain Pattieu, jeune écrivain et professeur d'histoire à l'univisersité de Saint-Denis, a pieusement recueilli les témoignages des ouvriers sur leur travail, leurs vies, leurs luttes jusqu'à leur défaite finale, et le résultat possède une puissance littéraire surprenante. Qui aurait cru que la description de son métier par un cariste, un électricien, un dépanneur, puisse contenir une telle force poétique ? L'univers de l'usine a sa magie : « Il y a fusion et tu viens marier le métal entre les deux tôles, sans apport de métal. »

Mais c'est aussi, évidemment, un monde de frustration, d'injustice, de combat permanent contre les iniquités d'une politique mondialisée, contre les mesquineries de la direction, contre la fatalité en marche : « On le sait bien que, en général, ce sont les ouvriers qui perdent à la fin. »

Sylvain Pattieu raconte la grande geste des PSA d'Aulnay, qui trouvera sa place aux côtés de celles des Arcelor, des Florange, des Conti, des Goodyear, des Renault, et il nous semble assister en direct aux derniers jours de la classe ouvrière : « Aujourd'hui, on ne se bat pas pour les salaires. On ne se bat pas pour les embauches. On ne se bat pas pour de meilleures conditions de travail. On se bat pour les primes de licenciement. » (...)

 

Feu sur le quartier général, 2 novembre 2013

Voiture qui rit, voiture qui pleure...

par Jérôme Leroy

 

Deux excellents livres, qui paraissent presque simultanément, avec comme sujet la voiture. La voiture objet de plaisir et de nostalgie et la voiture devenue le symbole de l'horreur économique.

L'un est de notre ami Thomas Morales. Son Dictionnaire élégant de l'automobile (Rue Fromentin) a un charme fou (...). Thomas est l'air de rien un archéologue érudit et doux d'un passé si proche et si lointain (...). Ce nostalgique un peu dandy n'oublie pas, loin de là, le contexte historique.

Ce qui nous amène à Avant de disparaître, chronique de PSA-Aulnay de Sylvain Pattieu (Plein Jour). On n'est plus avec Audrey Hepburn dans la Mercedes Pagode de Voyage à deux mais dans l'incroyable violence de la désindustrialisation française, aujourd'hui. Comme l'avait fait en son temps Fajardie pour Metaleurop, Sylvain Pattieu recueille les paroles des ouvriers d'Aulnay de l'annonce de la fermeture du site au plan social définitif. Ils s'appellent Gigi, Christophe, Farid, Roland, Alison. Sylvain Pattieu fait un travail de montage et de mise en perspective: l'ensemble devient un texte authentiquement littéraire, une tragédie dont il est le coryphée en même temps qu'un document sur les destructions opérées par le néolibéralisme dans une indifférence presque totale.


Mediapart, 25 octobre 2013

Sylvain Pattieu : « J'en ai tellement à raconter sur PSA-Aulnay »

par Rachida El Azzouzi

Mediapart

 

(...) Au milieu des journalistes et des élus locaux, en grande conversation avec les salariés, il y a là Sylvain Pattieu, un jeune historien, maître de conférences à l’université Paris VIII-Vincennes-Saint-Denis, mais aussi romancier, avec un carnet de notes. Il a un projet de livre, au-delà des clichés sur le monde ouvrier, l’envie de suivre au jour le jour ce qui est en train d’arriver à ces hommes et ces femmes.

« J'en ai tellement à raconter sur PSA, avec moi il est déjà écrit, ton livre. Prends ton stylo, écoute », lui lance Roland, qui fait du syndicalisme. C'est le début d’un documentaire littéraire sorti mi-octobre aux éditions Plein Jour : Avant de disparaître, chronique de PSA-Aulnay. Ce n'est pas une fiction, ni une enquête journalistique, mais des fragments de vie, de colère, de désespoir et d'espoir de Christophe, Farid, Roland, Gigi, Mimoun, Alison…, des voix venues de la chaîne de montage qui ont tout donné pour« la maison Citroën ». Entretien avec l'auteur Sylvain Pattieu et bonnes feuilles ici à l'heure où l'usine de Seine-Saint-Denis livre, ce vendredi 25 octobre, sa dernière voiture avant fermeture, une Citroën C3 qui doit finir au musée, mal nommée « Héritage ».

Le Parisien, 22 octobre 2013

Avant de disparaître donne la parole aux ouvriers.

Le prof de Paris-8 a écrit un livre sur la fermeture de l'usine PSA

par Gwenaël Bourdon

 

On l’avait aperçu à plusieurs reprises, dans les manifestations des grévistes, aux portes de l’usine d’Aulnay… Sylvain Pattieu, maître de conférence à la fac d’histoire Paris VIII de Saint-Denis, a « cheminé », durant de longs mois, avec les ouvriers de PSA. Noircissant un carnet de notes, au gré des anecdotes et confidences des uns et des autres. Alors que la dernière Citroën C3 sortira vendredi de la ligne de montage, le jeune enseignant de 34 ans, auteur de plusieurs essais historiques et romans, vient de publier Avant de disparaître.

Le livre, qu’il nomme « documentaire littéraire », dévoile ces témoignages recueillis par fragments. Une vingtaine de salariés y content par petits bouts l’annonce de la fermeture, l’incertitude du lendemain, l’usine à l’arrêt, mais aussi leur attachement au métier, leur usure, les relations avec les chefs… « Des fragments de vie, de travail, de loisir », glisse Sylvain Pattieu. Une employée du ferrage parle de moto, un ouvrier évoque Dostoïevski, un syndicaliste dit sa « fierté » d’avoir « gardé la tête haute ».

« C’est un livre qui montre le monde ouvrier d’aujourd’hui », indique Sylvain Pattieu. (...)

Librairie Dialogues, 21 octobre 2013

Conseil de lecture

par Caroline

(Librairie Dialogues, Brest)

 

(...) Parce que pour comprendre intimement il faut aller à la rencontre des premiers concernés, l'auteur a écouté et nous restitue admirablement les voix de Christophe, Farid, Roland, Gigi, et bien d'autres ouvriers qui parlent d'eux, de leur travail, de leur mobilisation et des bonheurs de leurs années d'usine. Sylvain Pattieu nous fait vivre en apnée six mois de lutte, de l'annonce de la fermeture à la confirmation du plan social. Ces récits de vie, mêlés à de brefs aperçus d'Histoire des mouvements ouvriers, sont durs, précieux et inoubliables.

Pari réussi pour "Plein Jour", une nouvelle maison d'édition qui, dans chacun de ses livres, confrontera le regard d'un écrivain à une réalité de terrain, avec l'ambition de sortir des clichés et du brouhaha médiatique, et de redonner de la voix à ceux que nous n'entendons plus.

 

L'Humanité, 16 octobre 2013

Avec les Aulnay.

« Relever la tête, en 2013, c'est toujours ça »

par Fanny Doumayrou

 

(...) (À Aulnay,) Sylvain Pattieu, trente-quatre ans, entre deux cours à la fac de Saint-Denis, où il enseigne l'histoire, vient, écoute, questionne, recueille. Il en ramène Avant de disparaître, livre polyphonique dont nous vous proposons les bonnes feuilles. À travers la gouaille d'un Roland, la spontanéité d'un Christophe, le franc-parler d'une Gigi ou l'analyse d'un Philippe, entrecoupés de rappels d'épisodes ou de figures du mouvement ouvrier, Sylvain Pattieu nous parle de la vie et du travail à Aulnay, du rapport à l'engagement, aux syndicats, et nous fait vivre - on s'y croirait - les mois de mobilisations et d'actions après l'annonce officielle de la fermeture, le 12 juillet 2012. Dur mais jamais noir, drôle souvent, le livre rend hommage à la lutte des Aulnay, sans en occulter les difficultés. (...)

France Inter, 16 octobre 2013

Avant de disparaître dans l'émission de Pascale Clark. À écouter ici, à partir de 12'45.

 

Narrative nonfiction, enquêtes, essais, débats. La littérature du réel sous toutes ses formes.

Liens amis

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Éditions Plein Jour